Une jeune instit à la campagne, des histoires, des astuces, du grand air! NDLR: je tiens à préciser que ce blog n'est qu'une pure et totale fiction et qu'aucune responsabilité ne pourra m'être imputée puisque dans la réalité je suis éleveuse de cailles!

10 juillet 2008

Challenge

Catégorie: La vie de la maîtresse

Après avoir passé trois jours à déménager ma classe - parce qu'avec Baloo nous avons échangé nos deux classes - et après avoir enfin pu installer les bureaux de mes futurs élèves, ben j'ai comme un doute.

L'année dernière j'avais 13 élèves. Cette année, j'en avais 20 pile. L'année prochaine, j'en aurai 29. Oui je vous dis, j'ai comme un doute. De voir ces trentes bureaux alignés comme dans une boite à chaussure - parce que du coup la classe à l'air minsucule - ça refroidit bien. Adieu la joyeuse ambiance des écoles de campagne, j'ai du reléguer le coin bibliothèque dans le couloir, avec d'autres babioles, histoire de pouvoir au moins caser tous les bureaux. Ces bureaux implacablement alignés face au tableau, ça me désespère. On se croirait à l'usine. Moi qui aimais pouvoir alterner les dispositions des bureaux dans la classes, les plaçant alternativement en îlots puis en ligne, ben là c'est raté. Je pourrais bouger les élèves, mais pas les bureaux! Il va falloir que je fasse preuve d'imagination pour varier les modes de travail, surtout qu'en plus nos bureaux sont de bon vieux bureaux avec les chaises attachées... pas vraiment pratique question mobilité dans la classe.

Enfin bref, y'a pas que ça qui me questionne, mais tout le reste avec. La discipline notamment. Va falloir que ça tourne rond, que ça tourne bien et vite. Et c'est pas gagné. Trois tranche d'âge différentes réunies dans une seule classe, en général ça cafouille, surtout avec le CE2 qui sont encore des bébés en début d'année. Et puis le travail, les leçons, l'emploi du temps, la préparation, le matériel... tout est beaucoup plus difficile avec 29 élèves. Tout ce que j'avais imaginé, tout est à revoir, à ajuster. Et je vais avoir intérêt à super bien gérer le truc, donc à bien le préparer. Ca nous promet de sacrées vacances tout ça, mais en même temps, je me sens à la hauteur, largement. Je ne stresse pas - pas encore! - et ça ne me contrarie pas, bien au contraire. Y'a un côté de nouveauté et de défi qui redonne un peu de peps à tout ça...

Je n'ai plus qu'à remonter mes manches! 

Posté par Eddie à 23:53 - La Vie de la Maîtresse - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • pareil

    L'année dernière, j'étais comme toi, 28 élèves de cycle 3 constituaient ma classe, en campagne moi aussi. J'avais également aligné les bureaux face au tableau. Mais des novembre, j'ai craqué, je ne pouvais pas garder cette disposition. Alors j'ai tout revu, j'ai construit des meubles, plus pratique que j'ai pu intercaler dans ma classe entre les bureaux pour constituer des petits groupes, j'ai viré d'autres étagères moches, tristes et inutiles, des armoires.... bref j'ai tout réorganisé... et finalement, les enfants étaient contents et la maitresse aussi. C'était beaucoup plus pratique et pas plus difficile niveau discipline...pourtant j'avais un groupe pas trop cool...
    Et cette année, je rempile.... 27 élèves toujours de cycle 3.... Et je vais meme trouver le moyen de faire un coin bibliothèque avec un bout de moquette et encore un meuble que je vais fabriquer !! du boulot en perspective.
    Voila donc 3 ans que je fais du cycle 3 et je n'ai pas encore trouvé l'aménagement idéal de ma classe. Remarque, je ne suis pas sure de le trouver un jour.... Y'a toujours quelque chose à améliorer, c'est ça le challenge !!!
    Courage à toi

    Posté par mélanie, 11 juillet 2008 à 09:48

Gribouiller sur l'ardoise?